Courir pourrait aider à prévenir l’arthrose?

Courir pourrait aider à prévenir l'arthrose? 

Selon une étude récente, courir de manière régulière n’augmenterait pas les risques de développer de l’arthrose au genou, mais pourrait même aider à diminuer les chances d’en souffrir.

L’arthrose est une pathologie caractérisée par l’usure de l’articulation. Les principaux facteurs reconnus pouvant augmenter les risques de développer de l’arthrose au genou sont : le surplus de poids, l’alignement et la biomécanique de vos genoux, l’âge, les blessures antérieures et les stress exercés sur l’articulation liés au travail ou aux loisirs. Étant donné les nombreux chocs et les stress répétés sur les genoux durant la course, il serait facile de prétendre que cette activité favorise la dégénérescence de l’articulation. Détrompez-vous, les plus récentes études cliniques démontrent le contraire!

La course pourrait même avoir un effet protecteur contre l’arthrose

Des chercheurs du Baylor College of Medicine au Texas ont présenté des résultats très intéressants issus du projet multicentrique sur l’arthrose « Osteoarthritis Initiative » au dernier congrès du Collège américain de rhumatologie en novembre dernier. Vingt-neuf pourcent (29%) des 2683 participants à l’étude (moyenne d’âge de 64.5 ans) ont rapporté que la course fut à un certain point de leur vie l’un de leurs 3 sports les plus pratiqués. Les chercheurs ont démontré que ce groupe de « coureurs », indépendamment de l’âge à laquelle ils ont pratiqué la course, présentait une plus faible prévalence de douleurs au genou ou de signes radiologiques et/ou de symptômes d’arthrose au genou comparativement aux autres participants (22.8% versus 29.8%), et ce, 48 mois après le début du projet. Cette étude supporte d’autres publications récentes n’identifiant aucun lien entre le développement de l’arthrose et la course.

Bienfaits de la course

Un effet positif additionnel de la course soulevé par l’étude citée ici est que le groupe de participants ayant déclaré avoir déjà couru dans leur vie présente un indice de masse corporelle (IMC) plus faible que les autres. Un IMC moindre signifie habituellement un poids plus santé, réduisant ainsi les stress sur les genoux. C’est pourquoi les auteurs soulignent que courir sur une base régulière pourrait éviter les douleurs aux genoux à long terme. Il est tout de même important de respecter les grands principes d’entrainement à la course et de s’assurer d’avoir une bonne biomécanique.

Précautions si vous avez déjà subi une blessure

Les résultats présentés ici ne s’appliquent pas aux coureurs qui ont des antécédents de blessures au genou ou un diagnostic d’arthrose. Pour ceux-ci, il est important de consulter un professionnel de la santé afin d’être bien conseillé pour continuer à rester actif et maintenir un poids santé.